AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Konrad Inguier
♪♫ Admin ~ Musicien ~ 3éme année ♪♫
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]   Mar 25 Aoû - 23:27

Aujourd'hui, il fallait que je prenne connaissance du lieu que serait ma chambre. D'après ce qu'on m'avait dit, il fallait que je me dirige vers le bâtiment Sud. On m'avait brièvement expliqué que c'était un internat mixte, mais ça ne me faisait pas grand chose. Enfin, rien de plus que ce que l'idée d'être dans un internat me faisait. Après tout, je n'avais jamais partagé ma chambre avec qui que ce soit, puisque j'étais fils unique. C'était totalement nouveau, et il fallait avouer que je flippais plutôt pas mal à l'idée que quelqu'un d'autre dorme juste à coté, ou juste en face de moi... Fille ou garçon ? Quitte à choisir, je serais surement plus à l'aise de me retrouver casé avec un mec... Ce serait moins gênant, ne serait-ce que pour se balader torse nu quand il s'agissait de ne rien faire... Bon, là, il fallait que je croise les doigts. Quoique, il parait que ça porte malheur... Je venais de quitter ma maison, donc j'avais mes affaires avec moi, et je peux garantir que c'est peu dire ! Bien, trouver un plan déjà. C'est par où le Sud ? Je parcourais de mes yeux l'ensemble des bâtiments, avant de finalement me diriger vers l'endroit prévu. J'étais allé récupérer les clefs de la chambre, et quand je la trouvai finalement, je m'arrêtai devant la porte. Bon... Respire mon grand. A cette heure-ci, doit pas y avoir grand monde... Ça se trouve, ton/ta colloc' est même pas là ! Me passant une main dans les cheveux, je glissai finalement la clef dans la serrure, puis la tournai. Elle était bien verrouillée. Donc soit il/elle n'était pas là, soit il/elle prenait l'habitude de fermer la porte à clef. J'entrouvris doucement la porte, puis jetai un coup d'œil à l'intérieur de la pièce. Personne. Cool, ça me laissait le temps de me poser et de me familiariser avec la chambre avant qu'il/elle n'arrive.

Je regardais les lits, estimant à vue de nez l'écart entre eux. Bon, y'avait pire, mais y'avait mieux... Posant mes affaires sur l'un des deux, je ne pris pas la peine d'ouvrir les valises. Tout d'abord, ouvrir la fenêtre pour voir la vue. J'aimais pas trop être enfermé, donc au moins voir ce que donne l'extérieur d'ici. Ça va, on était bien placés quand même. Mais je crois que je passerais quand même la plus grande partie de mon temps libre sur le toit ou à flâner je ne sais où dehors. Bien, maintenant, fallait voir la salle de bain ! Là non plus, pas trop à se plaindre. Là, clairement, j'avais vu bien pire ! Avec un sourire satisfait, je découvris lentement mais sûrement la pièce entière. Pas trop mal. Finalement, il restait l'inspection la plus importante : Le lit ! Me vautrant littéralement dessus, je vérifiai le matelas. Carrément le pied !

Après avoir passé un bon bout de temps à ne rien faire, mais absolument rien, je me décidai à ranger mes affaires. Elles n'allaient pas rester dans les valises toute l'année, quand même... Quoique, j'en étais capable. Regardant la montre qui était attachée à mon poignet, je me disais que le temps passait bien vite. L' "autre" ne devrait sûrement pas tarder... Finissant avec mes vêtements, je m'assis sur le lit, chemise légèrement ouverte, avec un bouquin. C'était du Hugo, si je ne me trompe pas... Encore heureux que je sache lire le français, sinon j'étais mal parti !... Mais en fait, si je savais pas le lire, j'aurais certainement choisi un autre pavé... Bref... Alors que j'étais plus ou moins vautré sur le matelas, posé sur le ventre, les coudes en appui pour me permettre de lire à peu près confortablement, j'entendis la poignée de la porte tourner. Il était un petit peu moins de 20h, ça devait surement être lui/elle ! Posant mon regard améthyste sur l'entrée, j'attendis sans un mot que la personne entre.

_________________


La vie est comme une partie de poker : Soit tu bluff, soit tu perds...


Dernière édition par Konrad Inguier le Sam 14 Nov - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Allen
♪♫ Fondateur ~ Musicien ~ 3éme année ♪♫
avatar

Sexe : Masculin
Messages : 22
Localisation : Entre une note blanche et noire
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]   Ven 28 Aoû - 19:22

    Le temps passe, sans jamais trouver d'obstacle à sa route, impitoyable avec quiconque ose l'oublier. Il est 19h30, le soleil décline peu à peu, épousant les formes mal dessinées de l'horizon, je marchais à pas lent, les portes du lycée se dévoilant peu à peu à mes yeux. Le vent soufflait légèrement, marquant ainsi la fin de l'été. Outre le son de mes pas, le silence régnait dans les rues, pas âme qui vive, les derniers rayons du soleil disparurent dans mon dos, laissant le firmament se dresser avec lenteur au-dessus de ma tête. Pas après pas, mètre après mètre je m'approchai des murailles de Seikoku. C'était peut-être le lieu que je haïssais le plus au monde, mais je n'avais pas le choix, c'était certainement mon seul toit. Ce lieu me dégoûtait, me filait la gerbe, je n'avais cependant pas le choix ! Les couloirs de ce dernier étaient bien vides, c'était à prévoir, la majorité des internes étant soit à la cafet', soit dans leur chambre. Tout semblait bien plus lugubre ainsi, c'en était inquiétant ! Je me dirigeais vers le Dortoir Sud à grands pas, j'avais l'impression de me retrouver dans un film d'horreur, les portes numérotées de 1 à je-ne-sais-combien étaient toutes fermées et bien évidemment elles ne laissaient filtrer aucun rayon de lumière. Les néons qui étaient placés à environ 2 mètres d'intervalle les uns des autres n'avaient pas été mis en marche. La respiration saccadée, j'avais l'impression qu'on me suivait, je forçai un peu l'allure, n'osant pas me retourner pour regarder la personne qui me suivait.

    Au détour d'un couloir, je tombai nez à nez avec un couple qui semblait avoir entamé bien plus que les préliminaires. Essayant de me faire discret, je retournai sur mes pas pour emprunter un couloir que j'avais dépassé un peu avant. Cette fois dans cette aile-ci du bâtiment, sur le côté droit des fenêtres apparaissaient et ce fut avec mécontentement que j'observai la pluie diluvienne qui s'abattait sur la ville. Une fois à la porte de sortie, je n'avais bien évidemment pas de parapluie et c'était un bon 500 mètres avant d'atteindre les portes de l'internat Sud, internat mixte d'ailleurs, internat dans lequel il n'est pas rare de voir une demoiselle se balader à poil ou encore d'entendre le moindre grincement du lit de la chambre d'à côté ! On n'avait pas idée de mettre des jeunes de sexe opposé sous un même toit, c'est de la torture, de la tentation ! Enfin bref, toute cette histoire n'avait rien avoir avec mon problème de parapluie, je vous l'accorde. Je pris mon courage à deux mains, bah oui je ne pense pas qu'il y ait grand monde qui aime se jeter à la flotte de bon cœur ! Quoique... Bref, un pas après un autre je me retrouvai sous l'averse, la sensation de l'eau froide sur ma peau n'était pas déplaisante, je dirais même qu'elle était des plus agréables, je traversai la cour au pas de course et finis par atteindre le hall d'entrée de l'internat Sud !

    La porte s'ouvrit d'elle-même et une charmante jeune femme en sortit, elle était bien équipée, oui oui, elle avait un parapluie elle... Pénétrant dans la salle chaleureuse et chaude, je poussai un soupir de soulagement, quel bonheur, cette sensation, ce sentiment ! Oh, que c'était bon ! Enfin, c'était moins bon, les vêtements mouillés que je portais. Traversant le couloir en alertant tous les habitants de l'internat par un « Pshouik » que chacun de mes pas créaient, c'était bien embarrassant, moi qui aimais passer inaperçu dans l'internat, c'était pas gagné. J'entendais déjà venir les foutages de gueule demain matin. Chambre 42, je sortais la clé dans ma poche, quand une mauvaise impression me fit me retourner, il était là, haut de deux bons mètres, le crâne rasé et cet air malsain sur son visage. Cet homme, cette bête, ce monstre, n'était rien d'autre que le pion chargé de l'internat mixte, sa voix aiguë et perçante parvint à mes oreilles, euh oui notre cher surveillant semble avoir quelques problèmes au niveau des cordes vocales, il a beau avoir la carrure un grizzli, il n'en reste pas moins que sa voix retire toute crédibilité à cette personne, bon évidemment si vous aviez le malheur de vous foutre de sa gueule, ce ne serait pas bon signe pour vous ! Bref ce fut clair, net et rapide, je devais nettoyer le couloir et au plus vite, je ne perdis pas de temps et filai chercher serpillère et seau pour terminer au plus vite cette tâche, après quelques bonnes minutes à nettoyer ce couloir sous le regard de mes « camarades » d'internat, je m'approchai de ma porte et plaçais la clé dans la serrure. Tournant un peu sur la droite, et ne ressentant, aucune résistance, je m'étonnai. J'étais pourtant certain d'avoir fermé à clé, j'appuyai sur la poignée et laissai la porte tourner sur ses gonds tout en émettant un petit grincement agaçant.

    Surprise !! Elle était là, celle qui allait être ma voisine de chambre pour les prochains mois. Elle était sur son lit et semblait bouquiner, elle avait des cheveux mi-longs d'une teinte violette, deux améthystes remplaçaient ses globes oculaires et elle était des plus charmante, cependant un détail attira mon attention, bon d'accord vous allez me dire pas vraiment possible de déduire ce qui va suivre aux vue de la position dans laquelle elle... Euh il... Ouais, bon, dans la position dans laquelle il/elle se trouve, mais... Planche à pain ? Oui, je crois que c'est le mot adéquat, j'entrai dans la cambre et refermai la porte sans quitter des yeux le nouveau locataire. Il n'avait pas l'air d'être un toxicomane, ni un junkie, encore moins une racaille, semblait être plutôt du genre studieux, mais peu sportif, ouais en bref je me regardais dans un miroir, elle est où la caméra ? Ok, ok, je me tais, bien je suppose qu'il serait temps de lier conversation avec cette charmante... Euh ce charmant.. Jeune homme/femme. Car il fallait l'avouer, qu'il soit homme ou femme, il avait du charme.

    • Euh... Salut, moi c'est James. Bon si tu permets, je vais prendre une douche et on fera plus ample connaissance ensuite. Petit précision, fais gaffe au radiateur, il arrive qu'il se mette en route tout seul. Bref, sur ce..."


    Je traversai la chambre en deux grandes enjambées, récupérai quelques vêtements et une serviette et m'introduisis finalement dans la salle d'eau. En moins de deux, j'étais dessapé et me prélassais sous la douche chaude. La vapeur s'empara bien vite de la pièce, venant se poser sur les vitres pour ne laisser qu'une forme floue, voire uniforme aux yeux des personnes extérieures. La douceur de l'eau détendit mes muscles et ce fut dans un soupir de désarroi que je m'extirpai de l'eau après quelques bonnes minutes passées sous le jet. En quelques mouvements habiles j'effaçai toute trace de liquide de mon corps et enfilai mon caleçon, suivi d'un short. J'ouvis la fenêtre pour laisser la pièce s'aérer et sortis de la salle d'eau d'un pas lent. Mes vêtements sales furent envoyés dans un panier près de la porte et vint le moment de la confrontation. M'approchant du centre de la pièce, en passant une main dans ma chevelure, j'observai mon coloc'. Car oui, il n'y avait plus de doute, c'était bel et bien un homme, enfin apparemment... Dommage !

    • Yosh, désolé pour cette entrée quelque peu lugubre, mais je n'ai pas eu droit à une superbe journée. Comme dit plus tôt je suis James, James Allen et toi ? Ah, avant toute chose, un petit détail, j'aimerais que tu ne touches pas à mes affaires, pas que je sois maniaque ou autre, mais je considère ça comme un peu de respect et si par malheur tu oses y toucher, qui sait quel genre de punition te sera infligée

    Sourire aux lèvres et air sadique, les dernières paroles devraient faire leur petit effet, bien que cela dit, je n'avais aucune idée de la « punition » que je lui infligerais s'il en venait à toucher à mes affaires. Ce n'était pas vraiment mon genre de faire ça et il fallait avouer que je n'avais pas trop d'idées pour le moment. Ça viendrait peut être... Je tournai les talons et me dirigeai vers mon amour d'où je sortis mon étui à guitare, et de ce dernier, ma guitare. Assis sur mon lit, j'attendais toujours une réaction de la part de mon cher coloc'... J'effleurai les cordes de la guitare du médiator, quand le son de sa voix se fit entendre, cessant mon activité je reportai mon attention sur le fameux jeune homme.

_________________


~{Il est bien à plaindre celui qui ne vit pas sa vie, mais son autobiographie.}~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikoku-rpg.forumactif.org
Konrad Inguier
♪♫ Admin ~ Musicien ~ 3éme année ♪♫
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]   Ven 28 Aoû - 20:21

Quand je vis la personne passer le pas de la porte, cette dernière s'ouvrant avec un grincement, je pus affirmer quelque chose : clairement, c'était "il". Aucun doute là-dessus. Est-ce que j'étais déçu que ce ne soit pas une nana ? Je sais pas trop... Tout à l'heure, je me disais qu'un gars serait plus sympa... Après tout, j'avais plus de chances de m'entendre avec, et plus rapidement. En plus, j'aurais pu tomber sur pire, comme coloc'... Il était pas bien épais, environ 1m80, un truc du genre, des cheveux bruns, et de ces yeux ! Oh mon dieu ! J'avais jamais vu ça ! Nan sincèrement, même si je suis carrément et totalement hétéro, objectivement parlant, il était beau, mais alors ! Sur le coup, j'étais comme bloqué. 'Faut avouer que je ne m'attendais pas à ça. Par contre, bonjour la tenue. Il s'était jeté de tout son poids dans une piscine ou quoi ? Comment on pouvait être inondé à ce point, même par ce temps ?! C'était tout simplement... 'Fin bon... Je n'allais pas rester bloqué là dessus... N'empêche... C'était dingue. Toute cette eau contrastait de loin avec l'aura qui se dégageait de lui... Là, si on mettait à part le style de vêtements, il faisait un peu clodo... C'est dingue comme la pluie change l'apparence de quelqu'un ! Tandis que je me relevais pour m'asseoir sur le lit, je fermai doucement la couverture de mon livre en hochant de la tête quand il dit qu'il allait prendre une douche... Jetant un coup d'œil rapide au radiateur quand il entra brièvement dans le sujet, je reportai mon regard sur lui, mais il se dirigeait déjà vers la salle de bain. Fixant à nouveau ce radiateur, je descendis du lit en m'en approchant. Ce serait bien embêtant s'il commençait à faire chaud... L'observant sous toutes les coutures, je cherchais quelque chose qui me permettrait de comprendre pourquoi cet engin déraillait... Je ne m'y connaissais pas du tout, mais p't'être que je pourrais faire quelque chose...

Bon, après avoir cherché, j'avais rien trouvé. Pas la peine de se prendre la tête plus longtemps, je me rassis, puis me demandai quand "il" reviendrait... Qu'est-ce que je pouvais faire en attendant ? Déjà, retirer cette chemise... On était le soir, pas besoin de se compliquer la vie. Et puis maintenant que j'étais certain que c'était bien un homme - sauf si j'avais affaire à un travesti -, je pouvais y aller comme je le sentais... Je doutais que ça le gênerait. Entendant la porte de la salle de bain se rouvrir, je regardai quasiment immédiatement en cette direction. Bon, vu sa tenue, j'avais raison. Le haut n'était pas obligatoire dans cette pièce - encore heureux - ! Je sne ais pas quelle tête j'avais à ce moment, mais il fallait avouer que j'étais curieux de savoir qui j'avais en face de moi. Tout ce que je connaissais, c'était son prénom... Dans certains cas, ça suffit, mais s'il faut que je reste un an avec lui dans cette chambre, vallait mieux que j'aie un peu plus d'info... En l'entendant parler, j'en conclus que soit il était japonais, soit il était étranger mais ça faisait un bout de temps qu'il était au Japon. En tout cas, il n'avait pas mon accent... Il fallait espérer qu'il me comprenne quand je parle alors... James Allen ? Ça me disait rien... En même temps, si ça me disait quelque chose, ce serait bizarre... Vu que je suis arrivé il y a peu...

Quand James me parla de ses affaires avec un sourire sadique, je commençai à me poser des questions... Quel genre de punition ? C'était bizarre, qui voudrait infliger des punitions ? Des affaires sont des affaires quoi... Chelou quand même... Le voyant s'éloigner vers un étui - guitare, sûrement... Un musicien ?! -, je m'approchai légèrement... Toute cette histoire me perturbait, et ma curiosité prenait le dessus. Impossible pour moi de rester en place avec tout ce qu'il venait de me sortir... Alors qu'il commençait à jouer, je me dis que répondre à sa question ne serait peut-être pas de trop... Hésitant un instant avant de me lancer, alors que quelques notes provenaient toujours jusqu'à mon oreille, la pluie battant sur la fenêtre, je me décidai à ouvrir la bouche.


"Je m'appelle Konrad. Konrad Inguier ! "

Vu l'accent, j'étais automatiquement fiché en tant qu'étranger. Pas que ça me gênait, mais bon, j'espérais qu'il avait rien contre... Sinon, ce serait un peu problématique. Hésitant encore, je fixai sa guitare avec des yeux avides. J'en avais jamais joué, et pourtant j'avais toujours aimé cet instrument. Alors il m'attirait indubitablement et inexorablement. Je tendis la main pour voir, mais me rappelant de son interdiction, la ramenai jusqu'à moi. Je me contentai de regarder tout en demandant à James d'une voix un peu rêveuse :

"Tu en fais depuis longtemps ?"

_________________


La vie est comme une partie de poker : Soit tu bluff, soit tu perds...


Dernière édition par Konrad Inguier le Sam 14 Nov - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Allen
♪♫ Fondateur ~ Musicien ~ 3éme année ♪♫
avatar

Sexe : Masculin
Messages : 22
Localisation : Entre une note blanche et noire
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]   Dim 1 Nov - 21:00

    Interrompant mon activité première pour observe mon compagnon de chambre après sa première phrase, je me demandai si ce n'était pas malpoli de ma part de l'observer ainsi, certes il avait un accent étranger, peut être même l'était-il, j'avais rencontré bien des étrangers depuis ma plus tendre enfance, mais c'était bien la première fois que j'en entendais un dans le même ton. Sa voix était harmonieuse et son accent, bien que présent, n'était en rien en désaccord avec la langue japonaise. Konrad, encore un nom de plus à retenir, enfin, je n'allais pas m'en plaindre, ne pas pouvoir afficher de nom sur le visage de quelqu'un était peut-être ce qu'il y avait de pire. Quoi qu'il en soit, j'étais en quelque sorte heureux d'avoir un homme pour copain de chambre, cela m'évitai tous les « Aaaaaaaah, n'entre pas, je me douche !!! » ou encore les « Tu pourrais au moins ranger un peu, je suis la seule à mettre un minimum d'ordre dans ce trou à rats ». J'espérais seulement qu'il n'était pas du genre maniaque du rangement, enfin c'était le genre de petit détail qui fait partie des choses que l'on apprendra l'un sur l'autre durant le cours de l'année, et m'était avis que cette année n'allait pas être du genre très mouvementée. Après avoir entendu sa question je ne mis pas longtemps à répondre...

    • Deux ans, ça fait deux ans que j'en joue, je suis pianiste contre mon gré, mais pianiste quand même.


    Ouais... Pianiste malgré moi, j'avais beau haïr le jour où l'on m'avait imposé l'apprentissage du piano, il n'en restait pas moins que j'aimais cela, c'était une petite part de moi. Laisser mes doigts parcourir le clavier et entendre le son volatile du piano se répandre dans la salle, il n'y avait pas plus reposant. La sonnerie se mit donc à retentir, le pauvre con qui si acharné n'avait pas compris qu'une fois suffisait, je déposai ma guitare sur mon lit et enjambai l'étui qui était posé à même le sol, traversant la chambre à pas lent je fus vite proche de la fameuse porte et l'ouvris, prêt à faire comprendre au visiteur que la sonnette n'était pas un jouet ! Mes mots se perdirent, c'était un vieil ami qui se tenait la devant la porte, apparemment on était voisins...

_________________


~{Il est bien à plaindre celui qui ne vit pas sa vie, mais son autobiographie.}~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikoku-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite soirée entre hommes [PV James] [+16]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite soirée entre amis (es)
» Petite soirée entre amis!
» Défis Halloween 2016 - Petite soirée entre amis - Grimm - Nick/Adalind - Monroe/Rosalee - G -
» Soirée entre copines
» La dynamique entre hommes et femmes et les sites de séduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: { Lycée Seikoku - Le pensionnat } :: Internat Sud { Mixte }-
Sauter vers: