AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [.Alyss Paige, 1° année.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyss Paige
-○× Admin ~ Photographe ~ 1ére année ×○-
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 5
Localisation : Derrière le viseur
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: [.Alyss Paige, 1° année.]   Lun 24 Aoû - 22:40

Carte d'identité :

*Nom : Paige. C'est le nom de famille de sa mère. Son père s'appelait Redd, mais elle n'utilisera ni ne prononcera jamais son nom. Et vous non plus. Ce n'est qu'un conseil, bien sûr.

*Prénoms : Alyss, Morrigan, Brasha. Alyss est le plus courant, celui qu'elle entend des inconnus en général. Quand à ses deux autres, elle les tient scrupuleusement secrets. Morrigan et, dans la culture celtique, la déesse des Cauchemars. Elle aime beaucoup ce prénom, d'ailleurs il lui va à merveille, mais il n'y a qu'elle est ceux à qui elle fait confiance qui le connaissent. Qu'elle, donc. Brasha signifie Prière, et jamais, au grand jamais, elle ne le révèlera. A personne.

*Age : Tous les ans ça change, vous savez ? Cette année, 17.

*Sexe : Attendez, que je vérifie. Féminin.

*Attirance sexuelle : Pas d'attirance, ça compte ? Non mais, c'est qui cet interrogatoire ? Hétéro...

*Nationalité : Polonaise par son père, Israelienne par sa mère...

*Raison de la venue à Seikoku : Elle n'avait plus d'endroit où aller, autant exploiter son talent. Elle s'est pointée dès qu'elle en a eu l'âge...

*Groupe désiré : N'ayant que ce talent, Alyss sera donc photographe.

Passage au détecteur :

*Description morale (5 lignes minimum) :

Folle... On le chuchote dans son dos, on le murmure à son oreille. Ce mot est sur toutes les lèvres. Folle... Mais est-ce seulement vrai ? Nul ne le sait. En tout cas, cette rumeur ne semble pas la déranger outre mesure. Oh, elle est sûrement un peu dérangée. Un poil sadique. Pyromane ? Ne lui demandez pas, elle niera avoir allumé cet incendie. Psychopathe ? Sûrement. Mais, au fond, qui ne l'est pas ? Au moins, elle n'a encore tué personne - pas consciemment, en tout cas? Folle... Les rumeurs sont insistantes. Mais elle est au-dessus de tout ça. On la croirait étrangère à sa vie, simple observatrice neutre et inconsciente... Distante, Froide. Glaciale, même. Et fragile, si fragile... La carapace dont elle s'entoure a vite fait de se fissurer, de se craqueler au moindre coup ; et elle qui a tout fait pour détruire la petite fille de ses souvenirs, la revoilà au galop, recroquevillée dans un coin de sa mémoire. Mais comment décrire un caractère en quelques lignes ? Si c'est possible, alors il faudrait un roman pour saisir toutes les facettes de la personnalité d'Alyss. Folle... Si un mot devait la décrire, oh, bon, ce serait peut-être celui-là. Mais excusez-la. Elle ne sait pas... Ne vous attachez pas, surtout pas à elle. Elle pourrait vous le rendre...

*Description physique (5 lignes minimum) :

Des mèches noires, désordonnées. Apercevrez-vous son visage ? Ne rêvez pas trop, il y a peu de chances. Et pourtant, vous y gagneriez. Des yeux gris aux reflets d'acier. Du métal en fusion. Des prunelles étroites. Comme un chat. Des traits fins. Aériens. Détachée de la vie ici-bas. Un ange déchu... Une peau pâle. Telle un cadavre. Le malheur à l'état pur, flottant sur ses traits. Un chrysanthème... Ne serait-ce pour sa bouche, on l'aurait presque crue sortant d'une photo en noir et blanc. Rouge sang. Une pomme empoisonnée. Ne la croquez pas... Haute et mince. Une poupée de porcelaine. Fragile, attention. Mais dure. Cassante. Des contours anguleux. Toute en coudes, épaules, genoux. Maigre ? Non, mais presque. Se nourrit-elle du malheur des autres ? Des tuniques noires. Amples. Quels secrets, quels regrets cache-t-elle dans leurs replis ? Aux manches larges, cachant ses mains fines. Aux capuches profondes, dissimulant son visage. Longues. Vous ne verrez jamais ses pieds, mais ce ne sera pas une grande perte car elle va la plus part du temps pieds nus. Il lui arrive de temps en temps de porter des ballerines ou des sandales. Rien d'autre. Courbée, comme si elle portait le monde sur ses épaules. Le poids de la fatalité. Une démarche glissante. Flottante. Un parfum boisé, flottant dans son sillage. Musc, santal, des senteurs de sous-bois. N'essayez pas de l'imiter, il ne va bien qu'à elle. Sauvage. Arriverez-vous à l'apprivoiser ? Une ombre. Un reflet d'elle-même. Un fantôme ?...

*Récit de votre vie (15 lignes minimum) :


Novembre 1997.



Le couteau dégringola dans l'évier avec un bruit mat. Il se mêla aux piles de vaisselle sale, comme le vulgaire ustensile de cuisine qu'il était censé être. Celya s'écroula sur le carrelage froid, au ralenti, presque avec grâce. Pour la danseuse qu'elle était, la fluidité était un art de vivre, presque une obligation.
Alyss s'arrêta sur le seuil de la cuisine, au-delà d'une ligne imaginaire qu'elle se garda bien de franchir. Elle serrait de toutes ses forces Fall entre ses bras maigres, malgré ses miaulements désespérés et ses multiples efforts pour échapper à l'étreinte de la fillette. Ses avants-bras étaient à présent couverts de griffures. Elle ne parraisssait pas avoir plus de trois ans, et flottait dans une longue chemise de nuit blanche. Alyss aurait presque pu prendre une photo de la scène. dans sa tète, elle se mit à réfléchir à la luminosité et à l'angle à prendre. Elle fixait le cadavre de sa mère, presque avec déférence, les yeux dans ses yeux éteints. Alyss avait les yeux de sa mère, on le lui avait toujours affirmé. En cet instant précis, il y avait plus de vie dans les yeux du cadavre que dans ceux de la fillette.
"Maman ?..."

Décembre 1997.


L'homme fit un signe et le cercueil s'enfonça lentement dans l'ouverture béante et rougeoyante du four crématoire. Dans l'assistance, la plupart ne retenaient plus leurs larmes. Nathan referma sa main de pianiste sur lépaule de sa fille. Ses yeux étaient secs, mais les sillons que les larmes avaient tracés sur ses joues prouvaient qu'il avait passé plusieurs nuits à pleurer, étouffant sans doute ses sanglots dans un oreiller pour ne par réveiller sa fille. Alyss semblait ne pas comprendre ce qu'il se passait ; elle était encore si petite ! Elle tournait et retournait son appareil dans ses mains, cfaisant cliqueter les boutons au hasard. Nathan la souleva dans ses bras, l'installant sur une épaule.
Joyeux Noël, Alyss.


Janvier 1998.


Alyss se faufila sur la pointe des pieds dans la pièce, du haut de ses cinq ans. Elle regarda d'abord sur le guéridon et la table basse. Rien. Cela ne la découragea pas pour autant ; son père n'aurait sans doute pas choisi des cachettes si évidentes. Rien non plus sur la table de la salle à manger. Y passant un doigt, Alyss constata qu'elle aurait bien besoin d'un nettoyage. Elle se baissa pour regarder sous le canapé et les divers fauteuils ou chaises, rampant presque. Rien non plus. Ills se hissa sur une chaise, sur la pointe des pieds. Il n'y avait rien sur aucune des armoires, placards ou buffets. Elle ouvrit un par un les tiroirs. Vides. Puis les portes des placards. Idem. Retenant une forte envie de pleurer, elle se jucha confortablement sur son fauteuil préféré, celui près de la cheminée. Elle appela Fall du bout des lèvres, mais celui-ci ne se montra pas. Elle prit quelques photos de la salle presque vide ; la mélancolie de ces images était frappante.
Son père fit brusquement irruption dans la pièce. Il avait bu ; son regard était vitreux, ses joues rouges, et il puait l'alcool. Alyss se recroquevilla, sachant ce qui l'attendait. Il fit quelques enjambées et l'attrapa par le col, la soulevant dans les airs. L'appareil photo chuta, presque au ralenti, s'écrasant au sol dans un craquement qui fit sursauter puis gémir la fillette.
" ale traînée ! Qu'est-c'que tu fais dans ce fauteuil ? Tu m'donnes la nausée ! C'est à cause d'toi si elle est morte ! Salle monstre !"
Sa voix était pâteuse. Il lui arracha sa chemise de nuit, la plaqua contre un mur. Sa tête se cogna contre le plâtre dans un bruit sourd, et elle hurla. Nathan lui asséna une gifle sonore, et elle se mit à saigner du nez. Ce genre de scènes n'était pas rare, mais cela semblait faire plus mal à chaque fois. Elle ferma les paupières avec force tandis que son père, ou celui qui se prétendait comme tel, débouclait sa ceinture. Non, elle ne rêvait pas.
Joyeux anniversaire, Alyss.
Mars 1999.


Alyss lâcha la bouteille de vin, qui roula à terre. Elle se cassa en tombant, bien que déjà fêlée. Elle donna un coup de pied au corps inanimé de Nathan qui gisait au sol, le retournant sur le ventre. Il était bel et bien mort ; son visage présentait d'innombrables écorchures, et un tesson de verre était planté dans sa gorge. Il était torse nu, et de multiples coups de couteau maculaient son thorax. Un peu plus bas, un couteau gisait ; le pantalon de son géniteur était trempé de sang au niveau de la braguette. Alyss ricana. Ainsi, il ne pourrait plus faire de mal. Oueil pour oueil, dent pour dent... Elle craqua une allumette et observa quelques secondes Nathan s'embraser. Puis elle sortit en claquant la porte, un bidon d'essence à la main. Elle la répandit sur le paillasson, jeta son briquet dessus et partit en courant. Plus jamais elle ne reviendrait. Elle se le jurait, du haut de ses six ans.

Vous ?

*Comment avez vous connu le forum ? Joker ?

*Connaissez vous quelqu'un ici ? (Si oui, quel est son pseudo sur le forum ?) je connais tout le monde pour l'instant =D

*Code : Validé par James !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fullmetalhell.1fr1.net
James Allen
♪♫ Fondateur ~ Musicien ~ 3éme année ♪♫
avatar

Sexe : Masculin
Messages : 22
Localisation : Entre une note blanche et noire
Date d'inscription : 12/07/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: [.Alyss Paige, 1° année.]   Mar 25 Aoû - 1:08

Rien à redire sur ta fiche très chère !
Validé !
Je te demanderais simplement d'activer ta fiche de personnage !

_________________


~{Il est bien à plaindre celui qui ne vit pas sa vie, mais son autobiographie.}~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seikoku-rpg.forumactif.org
Alyss Paige
-○× Admin ~ Photographe ~ 1ére année ×○-
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 5
Localisation : Derrière le viseur
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: [.Alyss Paige, 1° année.]   Mar 25 Aoû - 1:45

J'y go cher tuteur =P On dirait que mon problème avec le HTML est réglé xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fullmetalhell.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [.Alyss Paige, 1° année.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[.Alyss Paige, 1° année.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Années Lunaires Chinoises
» Votre Emploi du Temps année 2009/2010
» Félicitation pour les clips pop kitch et année 80
» Recherche Magazine Fripounet années 90 à 93
» Vends VESPA PX 125 année 1980.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Gare ~ :: Cartes d'identités :: Présentations des Filles :: Fiches Validées-
Sauter vers: